Un conseiller spécialisé pour vos démarches au

09 87 67 95 95 Rappel Gratuit

Augmentation prix gaz propane citerne : pourquoi et comment l'éviter ?

Devis propane moins cher09 87 67 95 95 ( ).
Devis en ligne Rappel gratuit

augmentation prix gaz citerne

Il existe 5 principaux propaniers en France et, pour chacun, le coût de la tonne de propane est différent. En effet, il n’y a pas de tarifs réglementés par les pouvoirs publics pour le prix du gaz propane, contrairement aux autres énergies comme le gaz naturel et l’électricité. De plus, on remarque une augmentation prix gaz propane citerne assez régulière. Il s’agit d’une tendance haussière générale qui concerne l’ensemble des prix des énergies.


  • Ce qu'il faut retenir
  • Le prix du gaz propane est lié au prix du pétrole ;
  • La structure du marché peut engendrer des prix élevés ;
  • Les consommateurs peuvent mettre les fournisseurs en concurrence afin de bénéficier des prix les plus intéressants ;
  • Afin de comparer les offres de gaz propane, il est conseillé de demander des devis.

Comprendre l’augmentation prix gaz propane citerne

L’augmentation du prix du gaz en citerne est directement impactée par l’évolution des prix du baril de pétrole, dont le propane est un dérivé. Le prix de la tonne de propane dépend en fait de nombreux paramètres dont les fournisseurs tiennent compte avant de fixer leurs tarifs :

  1. Le prix du baril de pétrole brut ;
  2. Les aléas climatiques ;
  3. La parité du cours du dollar et de l’euro ;
  4. La hausse des coûts de transport, sachant que le propane ne peut être livré que par camion-citerne ;
  5. Le rapport entre l’offre et la demande ;
  6. Les obligations réglementaires qui obligent les fournisseurs à effectuer des travaux de mise aux normes, ou encore à investir dans des actions visant à réduire la consommation énergétique dans le cadre des Certificats d’économies d’énergie ;
  7. L’alignement sur la concurrence.

Evolution prix gaz citerne depuis les dernières années

Selon les données du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l'Énergie, le prix du gaz en citerne a augmenté de 70 % durant les dix dernières années. Le cours du propane suit celui du pétrole et les pics de prix sont atteints les mêmes années (2008 et 2012 ont vu les pics de prix les plus élevés). Cette dépendance s’explique par le fait que la production du gaz propane provient soit du raffinage d’hydrocarbure, soit du traitement du gaz naturel, deux opérations dont les prix dépendent directement de celui du pétrole. Cependant, il faut noter que la hausse des prix reste plus importante pour le pétrole que le propane.

Si on regarde le graphique ci-dessous, on remarque le prix de la tonne de gaz propane est nettement moins cher en août-septembre que sur le reste de l'année. C'est donc une période où il est plus intéressant de passer commande.

Source : base de données Pégase du Ministère du Développement Durable.

Comment éviter l’augmentation du gaz en citerne ?

A cause d’une evolution du prix du gaz en citerne fréquente, les fournisseurs sont parfois amenés à augmenter leurs prix au cours de l’année. En fait, les cours du propane fluctuent tous les jours, mais les propaniers modifient leurs barèmes deux à trois fois par an, obligeant le client à payer leur consommation plus chère au cours de leur contrat citerne. Pour éviter cela, certains fournisseurs offrent une option comprenant un prix du propane bloqué. Butagaz, par exemple, propose son option “Prix du gaz bloqué” qui permet au client de bénéficier d’un tarif fixe durant toute la durée de son contrat, quelle que soit l'évolution du prix du gaz en citerne.

En revanche, au prix du propane s’ajoutent des taxes, impôts et charges dont l’augmentation est immédiatement applicable de plein droit sur les contrats en cours. La TICPE ou Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques pourra donc tout de même avoir un impact sur le prix à payer par le client, même si celui-ci a opté pour un prix du gaz propane bloqué.

Que faire en cas d’augmentation prix gaz citerne trop élevée ?

Les fournisseurs de gaz propane sont tenus de communiquer de manière transparente les frais et les montants qu’ils appliquent. Ils s’engagent également à informer le client de toute modification des conditions contractuelles au moins un mois avant son entrée en vigueur, sauf s’il s’agit de changements réglementaires. Le client a le droit de refuser ces changements et dispose d’un délai de trois mois après l’entrée en vigueur de cette modification pour résilier son contrat de gaz en citerne sans payer de frais de résiliation anticipée, qui sont déterminés selon la durée du contrat restant à courir. Refuser ces changements permet au consommateur de se voir appliquer les prix antérieurs à la hausse sur sa dernière facture. Cependant, il faut veiller à bien vérifier les clauses du contrat concernant l’evolution tarif gaz citerne, pour s’assurer qu’il est possible de résilier sans payer les pénalités.

Dans tous les cas, la résiliation d’un contrat peut entraîner des frais importants, en dehors des pénalités si celles-ci sont applicables. En effet, si le client est locataire de la citerne de gaz, des frais de retrait de la cuve lui seront facturés. Aussi, le consommateur doit rendre un réservoir vide au fournisseur. Dans le cas contraire, des frais de repompage du gaz restant lui seront également facturés, puis le reste de propane lui sera remboursé.

Le particulier peut également choisir de changer de fournisseur propane s’il juge l’augmentation du gaz en citerne trop élevée. Dans ce cas, le nouveau propanier peut s’occuper des démarches de résiliation et parfois même prendre en charge les frais liés, en guise de cadeau de bienvenue à son nouveau client. Les propriétaires de leur citerne sont plus flexibles, car ils peuvent choisir n’importe quel prestataire pour leur fourniture de gaz propane et ainsi faire jouer la concurrence en comparant les tarifs.

Comment bénéficier du meilleur prix du gaz en citerne ?

Si le prix du gaz en citerne varie selon les fournisseurs, ils est aussi différent selon les consommateurs. En effet, il est toujours recommandé aux particuliers d’effectuer une comparaison des offres des fournisseurs avant de souscrire un contrat. Il est aussi important de noter qu’il est possible de négocier son contrat propane afin de bénéficier du prix du gaz en citerne le moins cher, car tous les fournisseurs définissent les prix en fonction d’un ensemble de paramètres et de services dépendant de la volonté du client ou non :

  • La localisation : plus le logement est éloigné du dépôt ou difficile d’accès, plus le prix sera élevé, notamment à cause des coûts de transport plus importants ;
  • La consommation annuelle de propane : le fournisseur peut aider à estimer cette consommation annuelle, qui déterminera la tranche tarifaire applicable ;
  • La durée de contrat : le client est libre de choisir sa durée d’engagement, qui peut aller jusqu’à 5 ans maximum. Plus cette durée est longue, plus le prix du propane sera réduit, mais il faut tenir compte de ce qu’un long engagement implique, notamment l’impossibilité de renégocier son contrat ou encore les risques de payer des frais de résiliation anticipée importants en cas d’insatisfaction ;
  • Le choix du mode de livraison du gaz propane : soit automatique, soit à la demande ;
  • Le choix d’une installation offerte ou non : les fournisseurs peuvent inclure l’installation de la citerne dans l’abonnement du client et rentabiliser les frais de mise à disposition sur les prix du propane.

Il existe ensuite de petites astuces utiles afin de réduire sa facture de gaz en citerne :

  • Remplir sa citerne en été, où les prix sont plus modérés en vue d’une demande moins importante qu’en hiver ;
  • S’équiper de programmateurs pour savoir à quelles périodes il n’est pas nécessaire d’allumer le chauffage ;
  • Ajuster sa température pour profiter d’une baisse qui peut aller jusqu’à 7 % sur sa facture énergie : 19-20 degrés dans les pièces à vivre et 17 degrés pour les chambres ;
  • Engager des travaux d’économies d’énergie en s’aidant des différentes primes énergie offertes par les fournisseurs et d’autres organisations, comme l’ANAH ;
  • Faire jouer la concurrence en comparant les offres des différents fournisseurs à la fin de son engagement, avant de reconduire son actuel contrat.